• Actualité 12.09.2019

    Mensonges, manipulations, secrets, intimidations et éclats de voix ont été la signature de la dernière
    mandature du CE.
    La CGT déplore qu’il n’y ait eu aucune action sociale concrète depuis 4 ans pour les salarié·e·s.

    Très peu de participation aux œuvres sociales comparé à la mandature précédente.
    Non prise en compte la composition de la famille pour déterminer le nombre de billets pour les
    ayants droit.
    Pas de participation financière sur les tarifs négociés par le CE (billetterie, vacances, activités
    sportives…).
    Pas d’opérations de fin d’année… à part Noël 2018 où la CFE-CGC a accumulé le dû aux sala-
    riés pour le reverser à des fins électorales.
    Et plus grave encore :

    Vente illicite de la billetterie du CE sur la voie publique avec prise en flagrant délit par les forces
    de police
    Dégradation des conditions de travail de la salariée du CE et des salariées mises à disposition.
    Au final, le CE n’a redistribué qu’une infime partie des subventions perçues et il été instrumentalisé
    pour être une vitrine de la CFE-CGC ! Il reste beaucoup d’argent sur les comptes bancaires qui n’a
    pas été utilisé pour les salarié·e·s.
    Le fonctionnement du CE fut chaotique :

    Les ordres du jour ont été décidés le plus souvent unilatéralement sans consultation des autres
    élu·e·s.

    Les documents ont été fournis de la veille pour le lendemain.

    Certains procès-verbaux n’ont jamais été publiés ou l’ont été trop tardivement.
    De plus, le CE a pour obligation légale de publier ses comptes de gestion annuellement, et ils doivent
    être validés par l’ensemble des élu·e·s, ce qui n’a pas été le cas pendant la mandature qui vient de
    s’achever. Doit-on rajouter que trois trésoriers se sont succédés sans pouvoir appréhender leur man-
    dats.

    Posted by cgtausy @ 10:23

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *